Du côté de chez Bri ...

Du côté de chez Bri ...

Le cabinet de toilette de la Baronne Staffe

 

 

 

La généalogie mène vraiment à de belles rencontres, elles peuvent être humaines mais aussi littéraires.

Lors de la lecture d'un très vieux journal de 1906, je découvre à l'endroit des publicités, celle faite sur le livre de la Baronne Staffe « Le cabinet de Toilette », ouvrage fortement recommandé aux lectrices, donnant de nombreux conseils d'hygiène, et me voilà curieuse de découvrir ce que pensaient les mondains au début du siècle.

Je me mets en quête d'une vieille édition du livre, je trouve celle de 1899, des pages jaunies, une couverture un peu endommagée... voilà mon voyage au temps de mes arrières grands mères qui se prépare.

Je m'étais fait une certaine idée de ce que j'y trouverai à l'intérieur. Le langage d'une aristocrate donnant des conseils désormais dépassés, mais ne concernant que le grand monde et sans doute hors de portée du petit peuple auquel appartenaient justement ma famille.

Dès les premières lignes j'ai été séduite par une écriture légère et moderne. Loin de trouver une femme sûre d'elle nous assommant de conseils, empêtrée la bonne éducation de l'époque, je découvre une femme très humaine à la portée de toutes les couches de la société, et un réel respect pour la femme qui travaille de ses mains.

Lorsque qu'elle prodigue conseils, elle décrit simplement ses expériences ou celle de ses amies, les petites choses qui marchent mais elle n'hésite pas à se retrancher derrière l'avis du médecin.

Même si on la sent convaincue de ses recettes et du bien fondé d'une certaine hygiène de l'époque, je l'ai perçue ouverte à la modernité et à la remise en question.

J'ai passé quelques heures délicieuses, me laissant bercée par ses paroles, ayant envie d'utiliser ses petits trucs, juste pour voir...

En un mot je n'ai pas perdu mon temps et j'avoue avoir hâte de découvrir d'autres ouvrages de cette dame, qui, si elle n'était pas aristocratique, n'en n'était pas moins intelligente, fine, et a bien gagné ses galons de baronne.

Voici quelques extraits du livre que j'ai appréciés et qui, peut être, vous donneront envie de lire ce livre s'il vous tombe sous la main.

 

 

Justement au sujet des mains :

 

Nettoyage des mains dans la journée :

 

« N'ayez jamais les mains souillées, mais repoussez le savon pour vous les laver, toutes les fois où il n'est pas nécessaire. Le jus de citron les débarrasse bien de certaines maculatures. Si de ce jus on humecte un peu de sel, on viendra à bout, grâce à cette simple composition de toutes les taches possibles.........

Après avoir épluché des fruits et certains légumes, un peu de jus de citron remet les mains en bon état. On les a humectées d'eau au préalable.

Après de rudes travaux qui exigent un nettoyage énergique, au lieu de vous servir d'une solution de potasse (en hiver surtout), employez donc la gelée de pétrole (scientifiquement vaseline). Cette substance fait disparaître toutes sortes de taches. On frotte les mains avec une petite quantité de gelée, celle-ci pénètre bien dans les pores de la peau et s'y incorpore avec les matières graisseuses. On se lave ensuite les mains au savon et à l'eau chaude, ce traitement les rend douces, en même temps que très nettes.

Voici comment les mains « sanctifiées » par le travail peuvent encore garder une apparence agréable, ce qui n'est pas à dédaigner, je vous assure, surtout lorsque cet avantage peut s'obtenir facilement........ »

 

  

Les vêtements qu'on quitte

 

« Ne rangez jamais immédiatement -ni dans les tiroirs, ni dans les armoires, auncun des objets de toilettes que vous dépouillez. Exposez-les ou accrochez les toujours dans une pièce aérée, pendant une heure ou moins.........

L'air comme l'eau, la chaleur du soleil, comme celle du feu, ont des propriétés désinfectantes, purifiantes qu'il faut savoir employer..... »

 

 

 

Comment on évite l'obésité :

 

"On éviterait toujours l'obésité si on ne s'adonnait jamais à la paresse, si on occupait son esprit, si on remuait son corps, si on était moins amis de ses aises, des longs sommes dans l'édredon, des stations prolongées dans un fauteuil confortable...... »

 

 

Je serais curieuse de savoir ce qu'elle penserait de notre nouvelle société. Je vous donnerai d'autres extraits de ce livre qui peut, bien sur, faire sourire mais que je trouve plein de bon sens,

 et tout à fait d'actualité.

 

 

Voici trois adresses de blogs qui parlent de la Baronne Staffe.

 

 

 

 

 

 

Voici la seule photo que j'ai trouvé de la Baronne Staffe, sur le blog de la Ville de Savigny sur Orge :  http://www.savigny.org/spip.php?article127

 

https://echodesfacons.wordpress.com/2010/11/13/le-cabinet-de-toilette-de-la-baronne-staffe/

 

http://fredericferney.typepad.fr/le-bateau-livre/2009/02/pr%C3%A9cieuse-baronne-staff.html

 

 

L'édition que je possède est de 1891. Elle est difficile à trouver désormais

 

Voici un lien qui vous permettra de trouver des ouvrages de la Baronne Staffe :

<a target="_blank" href="http://www.amazon.fr/gp/search/ref=as_li_qf_sp_sr_tl?ie=UTF8&keywords=baronne%20staffe&tag=httpwwwbricou-21&index=aps&linkCode=ur2&camp=1642&creative=6746">baronne staffe</a><img src="https://www.assoc-amazon.fr/e/ir?t=httpwwwbricou-21&l=ur2&o=8" width="1" height="1" border="0" alt="" style="border:none !important; margin:0px !important;" />

 

 

 



01/10/2012 0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Liens

Voir les articles de la catégorie Bri vous présente....
Imprimer cet article